Moi, seconda

"Je fais partie de la génération née de l’immigration italienne des années 50 ; mes parents sont arrivés en Suisse alors qu’ils avaient à peine 20 ans. Je suis fille unique pendant 7 ans, jusqu’à l’arrivée de mon petit frère...." "J’étais une seconda (deuxième génération d’immigrés). J’ai mis longtemps à réaliser que la confusion d’identité de mon enfance et le rejet de mon  adolescence avaient donné naissance à un sentiment d’illégitimité qui me poussait à faire toujours plus, toujours mieux."


Milvia Carraux
Moi, seconda
Milvia Carraux

Ou du sentiment d’illégitimité à la conquête de la terre promise.

 

 
5/5