Un petit air de vacances

J’ai attrapé un coup de soleil

J’ai attrapé un coup de soleil… je pense. Aux yeux.

J’ai cru voir des anges.

Bon, il faut dire que j’étais couchée sur ma chaise, sous l’avant- toit de mon petit couvert d’été. Je regardais vers le ciel, un peu rêveuse, je l’avoue, et j’ai vu voler un oiseau, haut, très haut. Il voltigeait dans les airs brillant de toute la lumière qu’il pouvait capter. Et puis, en regardant mieux, j’ai vu que là-haut, très, très haut, près du soleil, il y en avait tout plein de ces oiseaux brillants, lumineux, argentés. Tout plein qui semblaient s’amuser, lui tourner autour, comme s’ils dansaient.

Alors, avec mon imagination que tu connais un peu maintenant, je me suis dit que, peut-être, ça pouvait être des chérubins qui volaient autour de Dieu. Et je les ai observés un petit moment, sans me méfier.

Et ce matin, je me suis levée avec les yeux tout gonflés, rouges, irrités et brûlants. Quelle bêtise !!!

En fait, c’étaient pas du tout des anges, mais des colombes (bien que…) !

Cette fois, c’est sûr, je ne vais plus chercher Dieu avec mes yeux ou avec mes cinq sens.

Dieu ne se trouve pas comme ça, je le sais. Dieu se trouve dans le cœur, par la foi.

Dieu a besoin d’une petite, même toute petite, graine de foi pour se révéler.

Mes sens m’aident à communiquer, à m’adapter à ce monde.

Mais Dieu est Esprit et le seul sens qui va le voir … c’est la foi.

« Or, sans la foi, il ne saurait être question de lui être agréable. Si quelqu’un s’approche de Dieu pour entrer en communion avec lui, il faut bien qu’il croie d’abord à son existence et qu’il ait la conviction que Dieu récompense ceux qui le cherchent de tout leur cœur. » Hébreux 11.6

A MEDITER : Galates 5.6; 2 Co 5.7; Luc 17.5; Jacques 1.6

Print Friendly, PDF & Email
close
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dominique

Bonjour Milvia.
Je voulais vous partager un moment que j’ai vécu il y a une dizaine d’années.
J’ai conduit ma fille à un premier entretien d’embauche . Je l’ai attendue plus d’une demi-heure dans la voiture et j’ai prié avec foi pour que tout se passe bien et que sa candidature soit retenue.
Tout à coup une mouette à attiré mon attention et progressivement une vingtaine d’oiseaux se sont mis à survoler en harmonie le bâtiment devant lequel je me trouvais. Cela était surnaturel tellement c’était magnifique et dans cette danse qui a duré un bon moment et qui a captivé mon attention Le Seigneur m’a confirmé que ma fille allait obtenir cet emploi. J’ai pleuré de joie et quelques jours après Marlène à reçu une réponse positive. Merci Seigneur et merci à vous . Soyez bénie. Dominique

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
0 Partages
Partagez
Tweetez