• Coeur à coeur

    Mon agenda de septembre

    Ouf ! OUf ! OUFFF !!! C’est un peu ça mon agenda de la rentrée. C’est pourtant un mois comme un autre pour moi qui n’ai plus à travailler, plus de cahiers à doubler, plus d’horaires à respecter. Et pourtant… Il faut reprendre rendez-vous avec les contrôles annuels, bizarrement tous en septembre (faudra que je pense à en changer deux ou trois). Reprendre rendez-vous chez le dentiste parce que mes dents ont décidé de faire des caprices en été. Reprendre les rendez-vous de comités … et les rendez-vous avec moi (coiffeur, physio, etc.). Et puis, il faut quand même prévoir de voir un peu mes ami(e)s (quand !!!). Et je ne compte pas les…

  • Dans mon jardin

    Pavé par pavé

    De retour dans ma maison après une looooongue absence, ben… forcément, elle avait l’air abandonnée. J’ai pensé que la sécheresse aurait fait des dégâts.  Là, j’ai été surprise en bien ! Tout semble avoir résisté, mis à part le gazon qui s’en remettra. J’ai aussi vainement espéré que la mauvaise herbe en aurait pâti, de la sécheresse. Eh ben, oublie !!! Je ne sais comment mais c’est entre nos pavés, qu’elle a trouvé son terrain de prédilection. Juste là où c’est difficile à arracher. Il a fallu s’armer de courage et de patience. Mais surtout… se mettre à genoux et y aller pavé par pavé. La surprise c’est que justement, en visitant…

  • Un petit air de vacances

    En mode été

    En mode été, la maison se remplit, se vide, se re-remplit. Elle passe par les fous rires, les cris et les pleurs des petits-enfants. Elle vit des moments joyeux, des parties de pétanque, des « ploufs » éclaboussés … sous le soleil et le chant des cigales. Elle vit des défis aussi (sans commentaires LOL) ! Elle vit l’été, quoi !!! « Et tes moments avec Dieu dans tout ça ?!? » qu’on me demande. Eh bien, je dirais qu’ils sont plutôt grappillés par-ci, par-là. Je dirais qu’ils sont plus vécus au cœur du quotidien que dans des moments d’intimité. C’est aussi défiant… et comme ma maison, ils vivent l’été eux aussi !!! Je te dirais que ça…

  • Dans mon jardin

    Message du basilic

    C’est l’été ! C’est le sud ! C’est le basilic ! Eh ben justement, c’est mon petit pot de basilic qui m’a lancé un message ce matin ! Lorsque je l’ai laissé, il était tout pimpant et parfumé. Mais à mon retour, deux jours après l’avoir quitté, il avait bien triste mine. Il n’avait carrément plus de mine du tout…  parce que tout desséché.  Lui qui devait faire partie de ma recette du soir, il n’en restait plus que des tiges avec des sortes de feuilles qui ressemblaient à des bouts de papier froissé. Foutu. Tellement foutu que je ne m’en suis pas occupée. C’est juste la flemme qui m’a empêchée de le jeter…

  • Sur la route

    J’existe!

    Ça n’était qu’un graffiti. Un simple graffiti griffonné par je ne sais qui sur un pont d’autoroute. Un de ces trucs qui soit t’agace, soit te fait sourire. Qui attire ton regard ou qui te laisse indifférente. Un banal graffiti. Mais, celui-là m’a semblé écrit juste pour moi : « J’existe » ! Il m’a percutée, comme s’il voulait s’extraire de son béton pour prouver son existence. Comme si de l’intérieur de la pierre quelqu’un me criait : « Coucou, je suis là ! J’existe ! Je veux que tu le saches ! ». « Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas… mais je suis, j’existe ! ». Quelqu’un existait. Quelqu’un qui l’avait écrit. Et les lettres peintes en blanc…

  • Sur la route

    Tout droit

    La ligne droite est le plus court chemin pour aller d’un point à un autre. Ça c’est la définition. Parce qu’en pratique, c’est souvent beaucoup plus complexe… Au détour d’une excursion dans l’une de ces belles villes dont la France nous régale, on voulait se rendre à un certain lieu touristique. On visait la ligne droite pour s’y rendre… sauf  que, à vouloir y aller trop vite, ben on s’est un peu égarés en route ! Mais lorsqu’on a pris le temps de ralentir pour consulter la carte… pris le temps de regarder autour de nous, j’ai réalisé qu’en fait, le chemin pour y aller était aussi intéressant, si ce n’est…

  • Quand j'ai le blues

    Sens dessus-dessous

    Un gros choc. Puis un petit par-ci, un petit par-là et le cadran de ma montre s’est retrouvé sens dessus dessous. Il ne savait plus qui il était, ni à quoi il servait. Alors que les aiguilles suivaient leur immuable ronde, le 12 de midi se retrouvait à la place du 3, le 3 à la place du 6 et ainsi de suite. Il avait comme les yeux de travers et me perturbait grave. Moi aussi il m’arrive de me retrouver sens dessus dessous, de ne plus savoir à quoi je sers. Plein de petits trucs à la fois … ou les uns derrière les autres, et ça m’arrive de…