• comment ça va ton coeur,  Covid

    Protège-toi!

    Finalement, on s’y est fait aux masques et aux gels hydroalcooliques de toutes sortes. On s’y est fait aux tape-coudes plutôt qu’aux mains serrées. On s’y est fait à se protéger le corps et à se garder de toutes sortes de signes affectueux. A tel point que je me surprends à sursauter quand, dans un film vieux d’au moins deux ans, je revois comme on pouvait s’embrasser et se serrer dans les bras… avant.

    Mais notre cœur, notre âme, notre être intérieur, est-ce qu’on le protège ? Parce que, on ne peut pas le nier, c’est un peu compliqué en ce moment. Compliqué pour notre être tout entier, compliqué pour notre âme qui a besoin de l’autre, de paix, de sécurité. Compliqué pour notre foi qui est mise à l’épreuve.

    Alors, je te propose de reprendre un temps pour t’équiper.

     

    Revêts-toi de la ceinture de Vérité. Pas la vérité du monde, celle bon marché qui est proclamée dans les réseaux sociaux et qui plaît… à tout le monde. Non. Revêts-toi de la Vérité qui dit que Dieu est Dieu est qu’il n’y en a point d’autre. Qu’Il est ton Père dans les Cieux, que Jésus est son Fils bien-aimé, mort pour toi sur une croix et ressuscité pour que toi aussi tu sois adoptée par Dieu le Père. Qu’il est Emmanuel, Dieu avec nous… et qu’un jour, bientôt, Il reviendra.

    Revêts-toi de la Vérité qui dit que le Saint-Esprit est Dieu.  Il est le Consolateur, le Conseiller divin, Celui que Jésus nous a laissé pour nous guider, nous instruire, nous enseigner chaque chose, afin que nous  ne soyons pas orphelins.

    « Jésus lui répond : « Le chemin, la vérité, la vie, c’est moi. Personne ne va au Père sans passer par moi. » Jean 14.6

    “ Notre Père qui est dans les cieux, ton nom est saint. » Mat. 6.9

    « Le Père enverra en mon nom l’Esprit Saint, celui qui doit vous aider. Il vous enseignera tout et il vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14.26

     

    Endosse la cuirasse de la Justice. Seigneur, pas ma propre justice, ni la justice de ce monde, mais la tienne, afin que ton Royaume vienne sur terre.

    Cette cuirasse qui m’est donnée par le sang que Jésus a versé et qui me rend juste devant tes yeux, Père. Cette cuirasse qui me protège le cœur et met fin à toutes fausses accusations.

    Face aux injustices dont je peux être victime, je choisis de laisser ta justice faire son œuvre. Face au rejet, je ne m’impose pas, mais je te laisse, Seigneur, m’élever, toi. Face à la justice faussée de ce monde, que ta justice vienne régner.

    « Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Mat. 16.10

    « Pourtant, ne fais pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Marc 14.36

    « L’Éternel fait justice, Il fait droit à tous les opprimés. » Psaume 103.6

     

     

    Chausse les chaussures du zèle que donne l’évangile de Paix. Ne recule pas devant l’ennemi, avance, toujours, dans les pas de Celui qui est le Chemin. Suis-le, non pas juste à côté mais pose tes pieds là où les siens se sont posés. Proclame qu’Il est Maître et Seigneur. Ton Maître, ton Seigneur. Avance et ne t’arrête pas. Il n’y a rien de pire qu’un chrétien qui s’arrête. Il prend le risque de se faire rattraper par la course effrénée du monde.

    « Jésus lui répond : « Le chemin, la vérité, la vie, c’est moi. Personne ne va au Père sans passer par moi. » Jean 14.6

    « Alors j’ai entendu le Seigneur demander : « Qui vais-je envoyer ? Qui sera notre porte-parole ? » J’ai répondu : « Me voici, envoie-moi. » » Esaïe 6.8

     

     

    Saisis le bouclier de la foi, celui qui éteint les flèches brûlantes de l’esprit du mal.

    Et face aux réalités de ce monde, oppose les réalités de Dieu. Face aux impossibilités matérielles, élève les possibilités spirituelles. Face au monde occulte, oppose le Royaume de Dieu.  Face aux incertitudes, affirme qu’à Dieu tout est possible. Face à la crainte de la mort, élève l’espérance d’une vie nouvelle et éternelle.

    « Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » Romains 8.31

    « Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Mathieu 6.10

    « Jésus lui répond : « Le chemin, la vérité, la vie, c’est moi. Personne ne va au Père sans passer par moi. » Jean 14.6

     

    Protège ta tête avec le casque du salut. Ne te remplis pas la tête par les idées volatiles du monde. Ne te laisse pas influencer par n’importe quelle pensée soi-disant « moderne ». Mais protège ta tête avec les pensées venues de Dieu. La mentalité de Dieu doit grandir en toi. Sa façon de penser, Sa volonté, Ses désirs, Ses commandements… Son Amour.

    « Pourtant, ne fais pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » Marc 14.36b

    « Le SEIGNEUR déclare : « Vos pensées ne sont pas mes pensées, mes façons de faire ne sont pas les vôtres. » Esaïe 55.8

    « Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Marc 6.10

     

    Et puis, saisis-toi de l’épée. Saisis-toi de l’épée de l’Esprit qui est sagesse de Dieu et non parole en l’air du monde. Elle est à double tranchant et partage os et moelle, le désir de l’intention véritable, ce que moi je veux de ce que Dieu veut. Elle est la Parole de Dieu inspirée : l’Esprit.  Elle est Vérité et Vie et utile pour rétablir la vérité.

    « Ta parole est la vérité. » Jean 17.17

    « Mais la parole du Seigneur dure toujours. » Cette Parole, c’est la Bonne Nouvelle qu’on vous a annoncée. » 1 Pierre 2.25

    « La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force. Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés. La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va jusqu’au fond de notre cœur, jusqu’aux articulations et jusqu’à la moelle. Elle juge les intentions et les pensées du cœur. » Hébreux 4.12

     

    Et puis, quand tu as revêtu toute ton armure, équipée selon la volonté de Dieu, prête pour faire Sa volonté, te voilà aussi prête pour l’arme fatale : la prière.

    Qu’elle monte haut, ta prière. Qu’elle soit comme une flèche qui ne peut rater sa cible parce que c’est l’Esprit même qui tend l’arc. Qu’elle soit une prière selon le cœur de Dieu et elle sera ton arme la plus puissante, celle qui atteindra son but à coup sûr !

    « Alors reconnaissez vos péchés les uns devant les autres. Priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La prière d’un homme juste est très puissante. »  Jacques 5.16

    « Car le Seigneur a les yeux fixés sur les fidèles, prêt à écouter leurs prières ; mais le Seigneur s’oppose à ceux qui font le mal. » 1 Pierre 3.12

     


     

    “C’est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu. Ainsi, dans les mauvais jours, vous pourrez résister, et après avoir bien lutté, vous resterez debout.”

    Ephésiens 6.13

     

     

     “

  • comment ça va ton coeur

    La force que tu as

    Dans mon dernier dernier post, je te parlais de mon cœur qui ressemblait un peu à celui de Gédéon : un peu peureux. Il va mieux, merci. Il a retrouvé des forces et me semble carburer à fond.

    En fait, j’ai réfléchi à ce Gédéon que Dieu salue en l’appelant « vaillant guerrier ». Tu parles d’un vaillant guerrier, il est juste caché par peur de l’ennemi !

    Et Dieu en rajoute en lui disant « Va avec la force que tu as ! ». Mais elle est où cette force !?!

    En y regardant de plus près, elle est là sa force, juste là, cachée sous la peur.

    En y regardant de plus près, sa force se trouve dans sa faiblesse même.

    En y regardant de très près, sa force se révèle dans sa faiblesse.

    Sa force, c’est le courage que la peur engendre.

    Est-ce que tu as déjà vu quelqu’un qui n’a pas peur avoir besoin de courage ? Est-ce que tu penses qu’un téméraire a besoin de courage ? Non. Le courage est donné à celui qui a peur. Et plus tu as peur, plus tu devrais être courageuse.

    Alors, elle est là sa force, dans sa peur. Sa force, c’est le courage que Dieu active en mettant le doigt dessus : « Va avec la force que tu as, vaillant (courageux) guerrier ! »

    Alors, voilà la bonne nouvelle du jour : si tu as peur, ne crains rien, tu as du courage à disposition en réserve ! Si tu as peur, tu es certainement une courageuse qui s’ignore.

    Alors, si Dieu te dit « Va »,  vas-y parce qu’ il a déjà libéré le courage qui est à ta disposition.

     

    Va, vaillante guerrière ! Va avec la force que tu as ! Va avec la force qui est en toi !

    Va, Dieu est AVEC toi !

     

     

    “Le SEIGNEUR se tourne vers Gédéon et lui dit : « Avec la force que tu as, va délivrer Israël des Madianites ! Oui, c’est moi qui t’envoie. »”

  • comment ça va ton coeur,  Quand j'ai le blues

    Un coeur de Gédéon

    Hello à toi !

    Je me suis dit que j’allais reprendre des nouvelles de ton cœur, savoir comment il va, comment il se sent, parce que la nouvelle année est partie à fond…

    … mais pas comme on l’aurait voulu.

     

    On se réjouissait de passer à autre chose.

     

    2021, l’année du vaccin, l’année d’après, celle où on allait recommencer à s’embrasser, à voyager, à se retrouver. Parce que finalement, un réveillon avec champagne, mais sans l’explosion de bisous… c’était pas vraiment ça !

     

    Mais alors… déception. Le vaccin c’est au compte-gouttes, le virus devient plus contagieux. Les symptômes post-covid sont bien réels, le confinement nous guette à nouveau… et les bisous, ça attendra encore !

     

    Alors, je ne sais pas toi, mais moi, à la longue, je me suis retrouvée avec un cœur de Gédéon. Un cœur peureux, déçu, épuisé. Il en a eu un peu marre ! Il  a « burnouté » un peu avec toutes ces incertitudes, ces changements, ces manque de projets et… le shopping sans masque me manque !!!

    Il s’est même retrouvé incapable de reconnaître la voix de Dieu. Si tu te demandes comment Dieu peut parler, eh bien c’est tantôt d’une façon, tantôt d’une autre. Sauf que pour lui, c’était ni l’un, ni l’autre. Mon cœur de Gédéon était ébranlé !

     

    Alors, déjà, il a fallu que je prenne un tête à tête avec ce cœur-là. Il avait besoin que je l’écoute un peu, que je le comprenne un peu. Il avait besoin de pardonner, d’être pardonné et surtout… il manquait de courage ! On a fait un peu de nettoyage, enlever les parasites, mais pour ce qui est du courage…

    Il me semblait que pour le retrouver, le courage, j’avais besoin d’un Dieu bavard.  Eh bien non. Ça a juste été : « Je suis avec toi, pas contre toi ! ».

    Ah ! Mais que ce petit « avec » m’a fait du bien !!!  Comment j’avais fait pour l’oublier et laisser mon cœur se troubler ?!?

     

    Dieu est avec moi. Il n’est pas ce dieu tordu qui pourrait vouloir me punir et être contre moi ! Il est avec moi, avec toi, chaque jour, chaque nuit et chaque instant de ta vie.

    Il est pour ton bonheur et pas pour ton malheur, peu importent les circonstances, Il est avec nous ! C’est justement pour les moments difficiles qu’Il est venu et qu’Il reste là !

    Il n’est pas ce guerrier qui se bat contre toi. Il est ce guerrier qui se bat pour toi, devant toi, derrière toi, avec toi au front !

    Dans la tempête, Il est là. Dans le désert, Il est là ! Dans l’obscurité, Il est encore et toujours là !

    Il est Celui qui te fortifie, te renouvelle, et te donne un cœur de Gédéon, un cœur de « vaillant héros » !

     

     

    Alors, de tout ton cœur, cherche-le !

     

     

    Au fait, comment ça  va ton cœur à toi ?

     

    « Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » Rom 8.31