Un petit air de vacances

Marché de Provence

imageBonjour à toutes!

Alors, ce matin je suis partie pour un … bain de foule. Et oui, c’est lundi, jour du marché… en Provence!
J’y suis pourtant allée d’assez bonne heure, mais impossible d’échapper à la « marché-mania ». On aurait dit que toute la région s’était donné rendez-vous là…parce qu’un marché de Provence… c’est quelque chose quand même!!!
Il y a d’abord le décor : à l’abri du soleil (oui, oui… il existe toujours!), sous les platanes, le long de la rue principale, il s’arrête parfois sur de petites places bordées de cafés, colorés et animés.
Et puis il y a les senteurs, celles des épices, des olives, du basilic, de l’aïl, des melons, des fraises, etc. Il y a la paëlla qui se prépare pour midi, les poulets qu’on a commencé à griller, et la bonne odeur du pain frais.
Puis vient le bruit, un brouhaha permanent où l’on reconnaît l’accent du midi qui veut nous vendre de tout et de rien! … celui des passants, de partout et de toutes les langues (parfois de chez nous)…les chanteurs ambulants… les enfants qui s’impatientent et qui pleurnichent…les marchands un peu agacés par tous ces touristes qui prennent les dégustations pour des petits-déjeûners! Décidément, une Tour de Babel bien sympathique!
On y trouve de tout sur les marchés de Provence: des fruits et des légumes, bien sûr, des saucissons, du fromage, de la vaisselle, des poteries, des bijoux, des chaussures, des nappes, et la série « pâtes » (fraîches, de fruits, fringues…) … et puis, il y a les personnages, tel le chanteur-guitariste anglais qui est présent à chaque occasion, le peintre avec qui j’ai commencé mes premiers cours d’aquarelle, la grand-mère et ses légumes du jardin, le petit paysan de montagne et ses fromages de chèvres, et… le stand de la bible avec son pasteur retraité, qui, fidèlement, chaque lundi, distribue une page de la « bonne semence » à tous ses collègues du marché. Qu’il fasse chaud, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il est toujours là… et cela malgré son grand âge!!!… je l’adore ce vieux pasteur!!! … un exemple!
Et bien, ce matin, juste à côté de son stand, il y avait un jeune homme qui s’était installé et qui attirait le monde bien plus que lui. Son truc?… pas la bible, non… mais tout bêtement, il se barbouillait sa jolie chemise blanche de toutes sortes de tâches: framboises écrasées, cambouis, huile, etc… et ensuite, il avait un savon magique avec lequel il frottait sa chemise et … oh! miracle!… ça redevenait blanc!… chez lui!!! … parce que moi, quand j’achète ce genre de produit, ça ne marche jamais avec « mes » tâches. Ca ne doit pas être les mêmes que les siennes!… ou alors, les miennes sont hors catégories!!!
Et puis, je ne me suis pas arrêtées parce que, moi, j’en connais un autre qui enlève les tâches. Un champion anti-tâches, toutes catégories confondues!
Il enlève toutes ces tâches qui ne se voient pas à l’oeil nu. Toutes ces tâches qui sont si bien incrustées dans nos coeurs, qui font mal, qui font souffrir et qui font souffrir les autres!…
Il lave plus blanc que blanc!
C’est le champion de la machine à laver les coeurs!!! …
Il s’appelle Jésus …
Et ça marche…

 » Lave-moi et je serai plus blanc même que la neige. » Psaume 51:9

…suffit de demander!

 

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez