Mistral

Bonjour à toutes!

Me revoici de retour en Provence!.

Le mistral y a soufflé fort les deux premiers jours. Pour ceux qui ne l’ont pas encore testé: le mistral est un vent très fort qui souffle par rafales et qui peut atteindre jusqu’à 100km/heure….c’est très bruyant dans les pins, c’est froid le mistral, et ….ça vous prend la tête!!!! Un peu comme nos émotions et nos pensées, parfois!!!

Ça vous prend…ça tempête dans la tête…ça vous empêche de réfléchir…et c’est seulement quand la tempête est passée qu’on se rend compte de ce que c’était : tout bêtement une tempête émotionnelle…plein de fumée sans feu. Ca ne nous rend pas sages et surtout, ça nous empêche d’entendre la voix de Dieu! Dieu nous ordonne bien de rester dans le calme, pour notre bien…mais parfois c’est plus facile à dire qu’à faire!

« Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël : C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l’avez pas voulu ! »Esaïe 30 : 15

Même Élie n’a pas trouvé Dieu dans le vent fort et violent….et pourtant, Dieu n’était pas très loin. Il n’est jamais éloigné de nous. Il se tient là, tout près, dans le calme, et quand le mistral est passé, on ressent cette douce chaleur retrouvée, cette tendresse qui enveloppe notre coeur, ce bonheur d’avoir de nouveau conscience que nous avons un Père qui nous aime d’un amour inconditionnel et qui nous tend, encore et toujours, les bras!

« L’Eternel dit : Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Eternel ! Et voici, l’Eternel passa. Et devant l’Eternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers : l’Eternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre : l’Eternel n’était pas dans le tremblement de terre. Et après le tremblement de terre, un feu : l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. Quand Élie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles : Que fais-tu ici, Élie ? »1Roi19 : 11-13

Mais qu’est ce qu’on peut bien faire dans ces tempêtes!?!?