Quand j'ai le blues

Un temps pour tout!

Mes très chères!

Je ne me relis pas souvent. En fait,  je n’aime pas trop ça, le retour du miroir. Mais là, j’ai fait une exception et  je réalise que depuis quelque temps…et bien, dites donc…  je ne suis pas très gaie…  il est temps que ça change!

Alors voilà… il m’arrive parfois de me retrouver dans des situations … comment dire… « bloquées ».  Peut être parce que j’ai fait des gaffes et que je ne sais pas comment m’en sortir, mais ça peut aussi être indépendant de ma volonté.  J’ai besoin de patience parce que tout semble triste et sans issue… apparemment!!!… Parce que vous le savez déjà, mon Dieu, Lui,  est tout puissant. Il m’aime et ne veut pas me laisser dans mon bocal. Et surtout, il est au-dessus de mes circonstances et Il sait exactement ce qui va me faire du bien. Et lorsque moi, je ne peux plus rien faire… et bien, c’est son travail à Lui qui commence, et pour moi, ça s’appelle … un miracle… aussi insignifiant que cela puisse paraître!

Alors, bien des fois, lorsque je suis dans une impasse, je me demande comment Il va faire pour me sortir de là, moi qui ne vois pas plus loin que le bout de mon nez… et encore…

« Quand mon coeur est agité par une foule de pensées, tes consolations me rendent la joie » Ps 94:19

Et bien, les consolations de Dieu peuvent être surprenantes,  parce qu’il peut aussi agir avec beaucoup d’humour!!!

Alors, l’autre matin je suis partie me promener, question d’aérer un peu ma foule de pensées. La tête ailleurs, je marchais sur le trottoir sans voir personne… quand, soudain, j’entends une voix très, très… désolée : « Ah… Madame…  » …  au même moment, mon pied glisse sur quelque chose!?…  Je stoppe net… ne bouge plus…  je regarde mes pieds… et l’employé des travaux publics qui venait juste de finir le marquage au sol des lignes jaunes… dans lesquelles je venais de marcher!!!

« Oh… désolée! » c’est tout ce que j’ai trouvé à dire! Je ne savais pas quoi faire… je n’osais pas repartir!

Le pauvre… il venait tout juste de finir son travail! Ses belles lignes étaient toutes fraîches, bien marquées… et la « bobette » de sortie est passée par là!!!

Alors j’ai eu une irrésistible envie de rire en voyant la tête du pauvre ouvrier et en imaginant la mienne, en regardant ma chaussure à la semelle toute jaune et toute la série de petits pas colorés qui parsemaient le trottoir tout neuf! On aurait dit une volée de petits poussins! J’avais fait un tableau avec mes pieds!

Mais ce que je n’ai vu que le lendemain (et qui a été l’occasion d’un nouvel accès de fou rire) c’est que l’empreinte de mon pied restera à jamais dans la ligne jaune, comme celle des stars sur Hollywood Boulevard sauf… que ça n’est pas à Hollywood et que je ne suis pas une star… bien que … ça dépend pour quoi!

Et bien, si vous saviez comme ça m’a fait du bien cette bouffée de fou rire. C’est pas grand chose, mais  Dieu savait exactement comment secouer ma tête et me sortir du brouillard !!! …

Il sait exactement ce dont j’ai besoin… et quand!

 » Il y a un moment pour tout … un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, » Ecc 3:4

Et puis… rien que de vous l’écrire  j’en ris encore et ça me fait du bien!

Bises bénies à vous toutes!

 
Print Friendly, PDF & Email

One Comment

  • maya

    Oh oui que Dieu est bon!!! Merci pour cette nouvelle si amusante (bon, pas pour tout le monde…) mais nous ça nous fait rire et comme tu le dis ça fait du bien et il paraît aussi que ça déride!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez