Dans mon jardin

I want to be a fighter

Dans mon jardin, il y a un bouleau pleureur.

En principe, il y a un air doux et reposant. Ses longues branches fines sont une vraie invitation à la sieste. Je l’aime beaucoup. Fragile et léger, je lui trouve un air élégant et raffiné. Sous sa couronne de longues larmes, des plantes d’ombre ont trouvé un bel abri et un terrain favorable. Il est rassurant.

Mais alors que je suis en train de l’observer, le vent s’est levé. Le foehn, vent du sud, chaud et puissant, pointe le bout de son nez. Mon bouleau ne se trouve pas dans un lieu où d’ordinaire le vent souffle fort… mais cette fois, c’est différent. Je ne l’ai jamais vu comme ça !

Il semble s’animer, prendre vie, une vie qui ne lui est pas propre. Ses longs bras fins exécutent une danse gracieuse et aérienne. Ils s’élèvent et s’enroulent sur eux-mêmes avant de retomber avec grâce. On pourrait presque entendre la musique. Sous l’effet du vent, tout l’arbre se gonfle… se gonfle ! Il se remplit de puissance, ouvre ses bras, comme s’il cherchait à protéger tout ce qu’il abrite. On dirait qu’une force invisible l’a rendu vivant !

Et puis, les  rafales deviennent plus violentes ! Alors, il semble se fâcher et se cabre. Il rassemble toutes ses branches, toutes ses forces dans une seule direction, dans un seul but, comme une flèche dirigée vers une cible connue de lui seul. Il devient puissant, féroce. La force du vent en a fait un guerrier !

« Car l’Esprit que Dieu nous a donné ne nous rend pas timides ; au contraire, cet Esprit nous remplit de force, d’amour et de maîtrise de soi. » 2Ti 1 : 7

Mes amies, c’est comme cet arbre qu’on est destinées à être : remplies du souffle de Dieu, remplies de son Esprit, remplies de Sa vie. Des flèches vivantes conduites par Son Esprit !

Je ne sais pas vous, mais moi, je n’ai plus envie d’être « reposante », timide, peureuse. J’ai envie de me battre, de tendre mon arc vers tout ce qui empêche le Royaume de Dieu de s’installer !

Alors, mes amies, courage, cherchons le Royaume de Dieu et prenons toutes les armes que notre Sauveur nous donne. Equipons-nous de toute Sa puissance, de toute Sa force et soyons de vraies guerrières de Dieu  afin que nos vies, nos familles, tout ce qui nous touche soit transformé par la Puissance qui nous est donnée.

« Mais vous recevrez une puissance quand le Saint-Esprit descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. »Actes 1 : 8

Alors… « Armée de Dieu » … on y va?!?… jusqu’au bout du monde !

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *