comment arracher les mauvaises herbes
Dans mon jardin

Deux façons d’extraire les mauvaises herbes

« Au secours !!! »

Il me semble entendre crier mon jardin !!! Ben, forcément : il étouffe sous les herbes sèches et les liserons, entre autres.  Il ne peut plus respirer, carrément. Il ne sait plus à quoi il ressemble ou même devrait ressembler.

C’est vrai que j’avais décidé cette année de ne plus m’en occuper. Trop souvent absente, trop fatiguée, trop sec, trop aride… un peu trop tout quoi !

Mais là… à cause des framboises qui persistent à me faire de l’œil, j’ai décidé de m’y attaquer un peu. Un peu qui devient très vite beaucoup en fait, tant il y a à faire pour lui redonner de l’air.

Et là, j’ai réalisé qu’il y avait deux façons d’arracher ces foutues mauvaises herbes.

La première, tu vas très vite. Tu tires tout ce qui te passe dans les mains et tu mets dans un sac. C’est rapide, peu salissant, tu as l’impression d’avancer vite… mais…

Pour certaines herbes indésirables cela suffira si elles ne sont pas très enracinées… mais pour d’autres, avec des racines bien profondes, bien longues, ramifiantes… eh ben… c’est pas toujours efficace. Tu n’en arraches que la surface  et à la première pluie, tu vas te retrouver avec les mêmes herbes qui n’auront demandé qu’à repousser.

La deuxième solution, c’est celle où tu prends ton temps. Tu t’écorches les mains, les genoux. Tu te casses les ongles, le dos, tu t’agenouilles à n’en plus finir. Mais là tu grattes la terre jusqu’à t’approcher le plus possible de la racine. Tu saisis bien la plante dans toute son épaisseur, puis… tu tires doucement mais fermement pour extraire le tout et surtout les racines !!! J’aime trop faire ça… la chasse aux racines !!!

C’est pareil pour le péché qui habite ton cœur. Tu peux juste le traiter en surface. Ça marche, surtout si c’est pas trop enraciné profond. Là aussi, c’est rapide, vite fait…

Mais parfois, comme avec les herbes indésirables de mon jardin, il va falloir prendre plus de temps, si tu ne veux pas que ça revienne (ah, tu avais déjà remarqué que ça revenait parfois ?!?). Alors, un jour ou l’autre, il va falloir que tu t’attaques aux racines, là où ça commence. Ça te prendra plus de temps, plus de volonté, plus de Dieu et souvent bien des larmes. 

Ça te demandera de laisser Dieu sonder ton cœur, le visiter en profondeur, dans ses entrailles, là où tu ne sais pas aller toi-même. Là où tu as oublié. Là où Lui sait. Ça te demandera de Lui laisser le plein contrôle pour te sonder, te visiter, trouver tes racines et les éradiquer. C’est parfois le prix d’une nouvelle liberté… en Lui !


« Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l’éternité ! » Psaume 139.23-24

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Maya Bottemanne
Maya Bottemanne
4 mois il y a

Tellement bien écrit! Tellement vrai!
Merci Milvia pour ton partage.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
0 Partages
Partagez
Tweetez