Coeur à coeur

On ira tous au paradis…

J’étais, l’autre jour, dans ma voiture, radio allumée, comme d’hab’,  et on passait une vieille chanson. Une chanson  de Michel Polnareff : « On ira tous au Paradis ». Alors, en l’écoutant, j’ai eu envie d’écrire une lettre ouverte à ce M. Polnareff.

Mais avant de vous la lire,  je vous en donne quelques morceaux choisis :

On ira tous au Paradis, même moi

Qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira

Tout’ les bonn’ sœurs et tous les voleurs

Tout’ les brebis et tous les bandits

Qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira

Avec les saints et les assassins

Les femmes du monde et puis les putains

On ira tous au paradis, mêm’ moi

Qu’on croie en Dieu ou qu’on n’y croie pas, on ira…

Qu’on ait fait le bien ou bien Ie mal

On sera tous invités au bal

On ira tous au paradis

On ira tous au paradis, mêm’ moi

Qu’on croie en Dieu ou qu’on n’y croie pas, on ira

Avec les chrétiens, avec les païens

Et même les chiens et même les requins

Qu’on soit béni ou qu’on soit maudit, on ira …

…….

N’aie pas peur de la couleur des flammes de l’enfer, etc…


Cher M. Polnareff,

Je viens de réentendre votre chanson-tube des années 70 : « On ira tous au Paradis ».

C’est le début de mon adolescence qui repasse là… .

En l’écoutant,  j’ai réalisé que le temps a passé… vite… trop vite !

J’ai réalisé qu’à l’époque, le paradis ne m’intéressait pas trop… mais avec le temps… ça a un peu changé.

On ira tous au paradis … c’est ce qu’on croit … c’est ce qu’on espère en tout cas !

A l’époque, on pouvait me faire croire n’importe quoi … mais depuis… j’ai bien grandi et … un peu réfléchi !

Et franchement, ce que  vous me proposez comme paradis, me semble  … disons … un peu discutable.

C’est comme ça que vous voyez le paradis, vous ?!? … parce que moi, il ne me plait pas vraiment  votre paradis!

Bon… les bonnes sœurs et les brebis ça passe encore … mais un paradis avec des maudits, des voleurs, des bandits ?!?

Un paradis avec des assassins mélangés à des saints ?!?

Un paradis où, apparemment,  on n’est pas obligé de croire en Dieu ?!?…

Ah bon…je ne voyais pas ça comme ça moi !

Parce que …  votre paradis, il ressemble drôlement à la terre,  …  c’est carrément  la terre émigrée au Ciel !!!

Et bien … votre paradis… il ne me fait pas envie … mais alors pas du tout !!!

Et si j’essayais de  vous proposer autre chose ?

Disons…  un paradis où il n’y aura plus de larmes, où la mort n’existera plus, plus de deuil, plus de cris, plus de souffrances, ni plaintes. ( Ap 21 :4)

Un paradis sans compétition,  sans rivalité, sans jalousie.

Un paradis où les règles sont inversées : les premiers seront les derniers, le maître est serviteur, les plus petits seront les plus grands …

Et puis, il y aura Dieu dans ce paradis et la règle numéro sera de l’aimer en premier et aussi d’aimer son prochain comme on s’aime soi-même.

C’est beau…  mais … tellement difficile !

Ben oui…  parce que c’est pas vraiment ça qui existe naturellement dans nos cœurs : aimer Dieu plus que tout, aimer son prochain comme soi-même (déjà qu’on ne s’aime pas trop soi-même…), aimer ses ennemis…

C’est pas à ça que nos cœurs sont habitués !

Soyons honnêtes M. Polnareff,  nos coeurs sont orgueilleux, égoïstes, jaloux, rebelles…

Nos cœurs se sentent rejetés, mal aimés, blessés. Ils ont de la peine à pardonner. Ils souffrent  et ils rêvent de vengeance…

Nos cœurs sont  prêts à faire et à croire n’importe quoi pour être aimés…

Mais  surtout … ils sont incapables d’aimer Dieu … et surtout d’aimer l’autre, comme soi-même …

Alors, désolée, M. Polnareff, mais avec ce cœur-là, on n’ira pas au paradis, parce que, tout bêtement, c’est ce qu’il y a au fond de nous …  qui nous rend la vie difficile… et pas les autres !

Ce qu’il nous faut, en fait … c’est un gros changement … de cœur !!!

Il nous faut un nouveau cœur ! Un cœur sans culpabilités, un cœur pardonné  et qui pardonne, un cœur juste, un cœur qui aime, pas par intérêt mais juste pour … aimer !

Ce qu’il faut, c’est qu’on nous change notre cœur dur, pour en mettre un … plus doux, plus humble, plus aimant !

« Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur insensible comme une pierre et je le remplacerai par un cœur réceptif. » Ez 36 :26

Qui peut faire ça ?  Celui qui nous a créés et qui nous  connaît mieux que nous-même…

Qui peut faire ça ? … celui qui peut venir dans nos cœurs…

Qui peut venir dans nos cœurs ? … Celui qui a envoyé son Fils, pour nous…

Qui peut  arracher nos coeurs de pierre ? …  Celui qui nous propose Son cœur doux à la place du nôtre…

Qui peut venir me donner un cœur nouveau ? … Jésus , fils de Dieu, lui, il le peut !

Alors, cher M. Polnareff, peut-être bien qu’il y aura au ciel des voleurs, des bandits, des assassins, des maudits, vous, moi et bien d’autres.

Mais ce qui est sûr c’est que si on y sera, ce sera uniquement parce que nos cœurs ne seront plus les mêmes.

Si on y sera, ce sera uniquement parce que nos cœurs  auront un jour répondu oui à l’invitation de Jésus.

 « Voilà : je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je mangerai avec lui et il mangera avec moi. »Moi,  je suis vainqueur et je suis allé m’asseoir avec mon Père sur son siège royal. Alors, les vainqueurs, je les ferai asseoir aussi sur mon siège royal. » Ap 3 :20-21

Cher M. Polnareff, je crois que j’ai vous ai à peu près tout dit, je vous souhaite encore une belle et longue vie et vous dis  peut-être … au Paradis ?!?

PS : je vous laisse encore un petit mot pour la route :

« Aujourd’hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre cœur ! » Héb 4 :7

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

  • Fée Grain de Ciel

    Je n’étais pas là mercredi alors je suis heureuse de pouvoir te lire. Très belle lettre Milvia. Tu as du talent pour comment dire « retourner » les choses vers Dieu. Tu devrais lui envoyer la lettre à Michel Polnareff. Sur son site il y a sûrement moyen de la lui faire parvenir. Amitié.

  • Nicole

    Aujourd’hui je le fais! Depuis le temps que je me dis qu’il faut absolument que je fasse connaître ton blog à mes amies et connaissances… Et là, avec ta lettre à Polnareff… Waouh!!!
    Merci Milvia, merci, merci…
    Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez