Trucs de filles

On se bat!

8 mars, journée de la femme !

Alors j’ai fait mon stock de tulipes, mon stock de sourires, mon stock d’encouragements : pour les copines, ma belle-mère, pour moi… tout un plein de couleurs ! Une journée tout entière pour se féliciter, se surcharger de messages par SMS, WhatsApp  et autres … entre filles. Eh oui… plein de messages reçus… au féminin !

Ah, les femmes ! Solidaires ! Relationnelles ! Libres ! Entêtées ! Belles !!!

****

Un petit feedback trouvé dans le journal local :
  • 1800 – 1847 : les femmes sont entièrement soumises à leur mari ou père !!!
  • 1848 – 1906 : alors que le pays commence à se transformer avec l’arrivée du chemin de fer en 1859-1860 et l’arrivée de la grande industrie, les femmes bénéficient de l’ouverture. Les filles sont mieux scolarisées. (Ah … ouf !)
  • 1907 – 1945 : un effort considérable est accompli pour diffuser l’enseignement ménager (ben, quand même !)
  • 1946-1970 : un long combat est mené pour que les femmes obtiennent le droit de vote, ce qui sera fait en 1970 et poursuivi en 1971 (seulement !!!)
  • 1971 – 2015 : après 20 ans de travail et de revendications, le bureau de l’égalité est créé en avril 1993.
Et tout ça, en Suisse, pays des droits de l’homme et de l’égalité.

***

En fait, ça doit être tout ce chemin parcouru qui nous a rendues solidaires… et fortes.

Un long chemin tracé il y a longtemps, très longtemps. Une ouverture créée il y a plus de 2000 ans. Un chemin que Jésus a ouvert lorsqu’il s’est révélé à la femme samaritaine, qu’il a libéré la femme adultère, purifié celle qui possédait 7 démons, guéri la femme impure, ramené à la vie la fille de Jaïrus, et toutes les autres… Parce que c’est bien ça que Jésus a fait : il a ramené la vie, l’honneur, la valeur, l’amour qui manquaient au cœur de chaque femme. Il a piétiné la malédiction qui pesait sur la femme en restaurant, guérissant, redressant ce qui était courbé, faisant confiance à celles qu’on n’écoutait pas. Il a pardonné et payé … pour les femmes aussi !!! Oh, je sais, ça a pris du temps, beaucoup de temps depuis Son premier coup de pioche. Beaucoup de temps, mais, mine de rien… ce qu’Il a commencé, rien n’a pu l’arrêter. Il est venu rétablir l’ordre, l’ordre divin dans Sa création, l’ordre divin dans notre relation aux hommes aussi. Il est venu nous rappeler qu’Adam n’a jamais été créé en ennemi d’Eve mais bien en vis-à-vis, en partenariat, en complémentarité. On a un peu tendance à l’oublier n’est-ce pas ? Ça prend du temps !

« Le serpent ancien », notre ennemi de toujours nous a entraînés dans une guerre des sexes. Mais c’est fini ! Tout est accompli !

Jésus s’est intéressé au sort de la femme et s’y est investi. Il lui a redonné son identité, sa valeur, son importance … en tant que femme, et non pas comme une copie de l’homme. Ça aussi on l’oublie parfois ! Alors, avec Jésus on se bat. On se bat en tant que femmes, comme des femmes : avec dignité, douceur, respect, persévérance, audace, sans armes… mais avec un plein réservoir de prières. Tout ce que Dieu a mis en nous et qui fait de nous des femmes, tout ce qui peut paraître faiblesse  mais qui fait notre force !

Avec Jésus, on se bat pour nos droits,  mais sans oublier notre grand devoir … celui d’AIMER et de RESPECTER l’autre.

 
« C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. » Matt. 20 :28
Print Friendly, PDF & Email
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *