Coeur à coeur

Mon ordi et moi

On est un peu fusionnels en ce moment. Un peu trop. Il m’envahit et il est carrément possessif. Mais je dois admettre que c’est parce que je le laisse faire. Il est tellement plein de ressources !!! Alors, je m’embarque avec lui à la recherche du « meilleur »  look pour mon blog (est-ce qu’il y en a un de meilleur, d’ailleurs ?!?), de la « meilleure » image, de la « meilleure » façon de communiquer, etc… Mais c’est le piège de l’herbe verte. Elle est toujours plus verte ailleurs. J’y suis tombée dedans et mon ordi et moi… on est devenus accros. J’ai pensé faire un petit break. Ne plus l’ouvrir. Une petite séparation, ça nous ferait du bien à lui et à moi. Ça impliquait de ne plus écrire pendant un temps, court ou long… Décision prise hier… tombée ce matin, pour ce qui est de l’écriture ! Parce que l’inspiration souffle où elle veut et on ne sait où elle va, mais quand elle passe par-là… faut pas la louper ! Finalement, juste question de marquer un peu le coup, j’ai écrit à la méthode ancienne : avec un stylo et du papier.  J’ai trouvé ça assez … reposant. Ça donne le temps de réfléchir ! Peut-être qu’il est un peu vexé mon ordi. Mais il se prenait un peu pour le roi, mon roi. Il prétendait tout savoir et s’attribuait une place qui ne lui revient pas. Oh, je sais, je vais quand même avoir besoin de lui pour mes mails et pour publier mes nouvelles. Mais j’ai surtout besoin de mon Maître, de Celui qui me rappelle que ce n’est pas par la violence ni par mes propres forces que j’accomplirai ma tâche, mais c’est grâce à Lui, à son Esprit. (Za 4 : 6) J’ai besoin de mettre Jésus à la première place, avant mon ordi, avant mes passions, mes désirs, mes capacités et mes dons. J’ai besoin de me retrouver en tête à tête avec Lui. Besoin d’entendre Sa voix et d’obéir à Son souffle, car où se trouve la perfection, si ce n’est en Lui ? Alors oui, Seigneur, aujourd’hui je dépose tout à tes pieds : mes dons, mes capacités, mes incapacités, mon désir de faire mieux, encore et encore, mon perfectionnisme insatiable,  tout ce que tu m’as donné de faire et d’être et je te laisse être le Maître de toutes choses, car toi seul as la vision finale de ton œuvre.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *