A fond le sport

Petits dieux

Ça me fait toujours le même effet, les étés sportifs. Encore une fois, j’en ai plein les yeux et les oreilles !
Entre l’Eurofoot, le Tour de France, et les JO qui se pointent, c’est vraiment la saison de tous les jeux et avec eux tous les dieux.
C’est pas que je n’aime pas le sport, au contraire, mais … j’ai un peu de peine avec les dieux du stade !
Petits dieux, ou plutôt idoles qui seront oubliés dans 15 ou 20 ans, peut-être un peu plus pour les plus… performants, un peu moins pour les « étoiles filantes » !
Des idoles qui servent de faux modèles. Quand on sait qu’on finit par ressembler à ce qu’on admire… eh bien… Je préfère me méfier de ce que j’admire parce que certains, j’ai pas envie du tout de leur ressembler !!!
Des dieux qu’on admire parce qu’ils sont riches. Mais riches de quoi ?!? D’un peu de gloire qui s’évanouira comme de la fumée?!? D’or et d’argent qui se dilapident en belles voitures, bijoux et beaux vêtements ?!? Est-ce que ça les aide à changer leur coeur tout ça ?!?

Mon Dieu à moi, le Dieu que j’aime est un Dieu riche. Mais pas riche comme tout le monde. Il est riche… en bontés !
Qui d’autre peut s’estimer riche… en bontés ?
Qui d’autre peut déposer dans mon coeur des richesses qui ne périront pas ?
Qui d’autre peut me donner cette précieuse paix, là, tout au fond de moi ?
Qui d’autre peut m’enlever la peur et apaiser mon coeur?
Qui d’autre peut m’aimer encore et encore alors que je ne suis pas toujours « aimable » ?!?
Qui d’autre peut donner La vie à ma vie ?

Mon Dieu, le Dieu que j’aime est patient. Il ne s’emporte pas à tort et à travers pour mes moindres fautes mais Il me pardonne. Il sait bien que je suis faible et tordue.
Alors, Il me supporte, me corrige, me transforme. Il est la douceur et la fermeté parfaites.
Oh, je le sais parce que je n’aurai pas dit de moi que j’étais lente à la colère. Non, plutôt réactive !
Comme il a changé mon coeur du jour où je l’ai invité à l’habiter !!!
Je sais… Il a encore du travail à faire, mais déjà, comme ça, plus doux plus calme, plus réfléchi (j’espère !), il ressemble un tout petit peu plus au sien !

Mon Dieu à moi, le Dieu que j’aime, ça fait une éternité qu’on en parle et ça ne va pas s’arrêter ! Il est plus célèbre que le temps !

Eh oui, mon idole, c’est Lui ! C’est comme Lui que je veux être. C’est à Lui que je veux ressembler, m’identifier. C’est son coeur que je veux avoir … et pas un autre ! Je veux un coeur comme Jésus !

Et toi, quelle est ton idole ?

« Je suis le SEIGNEUR. Oui, je suis un Dieu de pitié et de tendresse. Je suis patient, plein d’amour et de fidélité. »Ex. 34 :6

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez