Encouragement

Luna

C’était une petite chatte tricolore, bien en chair, une oreille rousse, une oreille noire. Elle avait 13 ans et elle nous a quittés hier. Elle s’appelait Luna. Treize ans qu’elle partageait notre vie et pourtant on n’avait jamais réussi à la câliner. Allez savoir pourquoi, elle n’aimait pas qu’on s’occupe trop d’elle. Elle préférait se tourner vers les inconnus qui venaient nous visiter. C’est vers eux qu’elle allait se frotter, de préférence ceux avec des pantalons noirs qu’elle se faisait alors un plaisir de recouvrir d’un duvet blanc ! Elle n’avait pas de problèmes de santé connus. Son problème à elle était plutôt de niveau relationnel. Pour la première fois, et pour éviter qu’elle se retrouve seule au moment du grand exode de l’été, on l’a prise en vacances avec nous. Apparemment, elle semblait s’être adaptée assez vite. Mais tout aussi vite, elle ne s’est plus nourrie et a cessé même de boire. Alors, on a changé ses croquettes contre des pâtés délicieux. On lui a mis à boire à peu près partout où l’on savait qu’elle se tenait. On a même essayé le spray directement dans la bouche ! On a redoublé les rendez-vous chez le vétérinaire. En vain. Plus on s’occupait d’elle, plus elle nous fuyait ! Si on a toujours respecté son désir d’indépendance, durant ce dernier mois, on l’a couverte d’attentions. Mais elle se cachait, ne voulait plus nous voir. Elle disparaissait pendant un ou deux jours. Alors on la cherchait. On faisait le tour de la maison, le tour de la maison des voisins, même si on savait qu’elle n’était pas du style à s’éloigner. Elle ne pouvait être que dans les parages, pas très loin, mais où ?!? On finissait toujours par trouver sa cachette. Alors on essayait de l’attirer à nous, de la câliner. Bref, on lui a prodigué tous les soins qu’on a pu, mais ça a été peine perdue. Elle n’a rien voulu savoir. Obstinée, elle a fini par se nicher dans un trou noir, inaccessible, sous les escaliers extérieurs, au milieu de la terre, des fourmis et des feuilles sèches, sûre qu’on ne viendrait pas la chercher là ! Pourtant, on avait mieux, bien mieux à lui proposer ! « Le SEIGNEUR Dieu appelle l’homme. Il lui demande : « Où es-tu ? » » Ge 3 :9 Je sais, ça fait longtemps qu’Il a dit ça. Tout au début de notre histoire, tout au début, dans la Bible. Mais, plus que jamais, cette phrase a encore un écho dans nos vies : « Où es-tu ? Où te caches-tu ? Dans quel trou obscur ? Dans quelle errance solitaire ? » « J’ai du meilleur pour toi ! Laisse-moi t’aimer ! » Dieu cherche encore. Dieu appelle encore et Il ne s’arrêtera pas. C’est toujours la même phrase « Où es-tu ? Où en es-tu ? » Pourtant, tu crois qu’il ne sait pas où tu te caches, où tu te trouves… où tu en es ? Grand ou petit, peu importe… ton problème reste un problème qui est important pour Lui parce que tu comptes plus que tout à Ses yeux. Mais Il attend ta réponse, Il attend ton feu vert pour te soigner, te consoler, et te relever. Il attend ton cri, aussi faible soit-il. Et si tu laissais là tes résistances, ton obstination, ton orgueil ! Et si tu sortais de ton trou ?!? REPONDS !! « Je place devant toi la vie et la bénédiction d’une part, la mort et la malédiction d’autre part. Choisis donc la vie, afin que tu puisses vivre, toi et tes descendants » Deut 30 :19
Print Friendly, PDF & Email

One Comment

  • Anonyme

    Merci Milvia pour ce message. Perso j’ai envie d’être trouvée par mon Bon Père! Je sais qu’Il m’aime et qu’Il veut me faire émerger à sa rencontre pour vivre : tellement mieux!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *