A fond le sport

Tout là-haut

Je suis montée là-haut, tout là-haut. Je suis montée là-haut où il n’y a plus rien que des amas caillouteux.

Je suis montée là-haut pour voir le coucher du soleil.
J’étais seule et de là-haut je pouvais voir le monde à 360°. 

Sur tout un côté, mon regard pouvait se promener loin, loin, sur les sommités alpines. Sur l’autre côté, je pouvais deviner les plaines salées qui annoncent la mer. Et tout autour, les villages dans la pénombre, les collines et les vallées qui se préparaient pour un voyage nocturne.

Toute la création était là, devant mes yeux : du plus grand au plus petit, comme ces improbables fleurs miniatures qui poussent dans les cailloux !

J’étais seule, tout là-haut. C’était calme, c’était beau.

J’étais un peu comme Dieu … assise sur le bord du monde à regarder Sa création.

“Je regarde le ciel que tes mains ont fait, la lune et les étoiles que tu as fixées. Et je me demande : Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? Qu’est-ce qu’un être humain pour que tu prennes soin de lui ? “Ps 8:4-5

Eh bien, justement … Comme Dieu, j’attends que les miens me rejoignent!

Je les ai laissés un peu plus bas et ils font les derniers kilomètres à pied. La caillasse ça n’est pas trop pour moi, alors je me suis portée volontaire pour le transport et le pique-nique.

Comme Dieu, je guette l’arrivée de ceux que j’aime, ceux de ma famille.

Comme Dieu, je surveille leur chemin…  Je les cherche du regard, impatiente de les retrouver. Ont-ils pris la bonne route?

Ah ! les voilà, là-bas, au loin!

Ils ne me voient pas encore, mais moi je les reconnais… ce sont ceux que j’aime ! Ils sont gravés dans mon cœur, je ne peux pas me tromper !

Ils avancent d’un bon pas. Bientôt, ils seront là.

Comme Dieu, je les suis du regard, je ne les quitte pas des yeux.

J’observe leur allure, surveille leur parcours, leurs moindres gestes.

Je les vois hésiter… puis revenir…

Comme Dieu, je suis encore invisible à leurs yeux, mais prête à réagir au moindre problème, au moindre appel !

Mais alors que je pensais qu’il seraient là d’une minute à l’autre… je ne les vois plus ! Se sont-ils perdus si près du but ?!?

Je me pose plein de questions quand soudain, les revoilà ! Ils m’ont vue, m’ont reconnue, me font signe… heureux d’être arrivés !

Ils avaient juste fait un détour pour admirer le paysage, flâner un peu… et c’est là que je les ai perdus de vue !

Ça arrive parfois, dans notre marche vers Dieu, on prend un chemin de traverse, on traîne un peu, on prend un mauvais virage, on veut vivre “notre vie”… et on ne voit plus Dieu!

Mais Lui, Il ne bouge pas. Il est toujours là, toujours disponible, à la même place, fidèle.

Dieu ne nous quitte pas des yeux. Il connaît notre route, notre chemin aussi tortueux soit-il. Il connaît nos forces, nos  faiblesses. Il connaît tous nos besoins. Et si on l’appelle… sûr, il vient!

« Car l’Éternel parcourt toute la terre du regard pour soutenir ceux dont le cœur est tourné vers lui sans partage. » 2 Chro 16 : 9

Les miens m’ont rejointe parce que le pique-nique, la provision, c’est moi qui l’avais !
Mais pour ce qui est de la soif … La source d’eau vive c’est Dieu seul qui l’a !

C’est Lui seul qui peut étancher toutes nos soifs : soif de justice, soif d’amour, soif de vie, soif de paix, soif de joie !

Alors continuez… avancez… persévérez… et … obéissez!

image

Print Friendly, PDF & Email

4 Comments

  • Valentine

    Cette petite nouvelle tombait à pic !
    On a vite fait de se perdre… mais lui, il sait exactement où nous sommes. Il nous appelle et se réjouit à chaque fois de nous re-rencontrer…

  • Audrey Moret-châtelain

    C’est bon de sentir le regard de Dieu posé sur nous…. Un regard bienveillant, plein de bonté…pas ce regard accusateur qu’on imagine souvent….!
    Merci pour ces encouragements à persévérer, à croire malgré tout…!

  • Philippe Bottemanne

    Chère Milvia, Merci pour la qualité et la profondeur de tes messages. Oui nous guettons l’arrivée des nôtres ! Que Dieu continue de nourrir et d’inspirer ton coeur. Amitiés en Christ. Philippe

    >

Commentaires