Coeur à coeur

Il pleut… pleut plus… il pleut…

J’ai un peu l’impression qu’il y en a un, là-haut, qui joue au flipper : tantôt fait beau, tantôt il pleut… tantôt fait beau, tantôt il pleut…

Temps très aléatoire…

Mais moi, sous mon parapluie, je me sens bien. Tellement bien que j’en ris toute seule. Du coup, je deviens une curiosité pour les rares passants croisés : la dame qui se marre toute seule sous son parapluie !!!

Eh bien, vaut mieux en rire que se morfondre à cause de la pluie, parce que, en fin de compte, c’est toujours un jour que Dieu a fait !

Et puis, j’aime bien ces jours de pluie (quand ça dure pas !). C’est un peu comme une oasis dans mon agitation printanière où je suis exempte de mes « je dois » jardiniers.

C’est un peu comme si Dieu appuyait sur pause pour me donner un jour mis à part. Un jour où Il m’invite à revenir plus près de Lui. Un jour où Il éteint la lumière pour que je ne sois plus distraite.

Tout est gris. Les verts tout frais sont tristes. Les couleurs des fleurs, passées. Les odeurs sucrées, moins évidentes.

Place au calme… des sens. Place à Dieu…

Alors là, sous mon parapluie…oui… je suis bien… comme dans un cocon où je me sens protégée, aimée, choyée. Un cocon tout intime, tout doux.

Là, sous mon parapluie, je suis bien parce que … je goûte à la présence de Dieu, à Son amour.

Là sous mon parapluie, oui, je me marre … parce que peu importe le vent qui s’agite tout autour de moi,  mon parapluie est large, il se fout du vent … et Dieu est là !

 

« Voici le jour que le SEIGNEUR a fait. Chantons et dansons de joie ! » Ps 118 : 24

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *