24 vérités

14 – Le contentement est un choix.

Je me souviens d’une très ancienne commande au Père Noël : un singe, un vrai singe, comme Judy dans Daktari. Un singe qui parle, qui est propre, qui est intelligent et qui est … mon ami!

Eh bien, j’ai bien été déçue par le Père Noël. Pas de Judy sous le sapin!!!

Du coup, je ne sais plus ce que j’ai reçu à la place, tant la déception a été grande et c’est peut-être là que j’ai arrêté d’y croire.

J’aurais peut-être dû essayer avec le Lion qui louchait, Clarence! LOL

Combien de fois  je me suis réjouie à l’avance de choses que je n’ai jamais eues!

D’une part, on n’était pas riches et puis, d’autres fois, c’était carrément irréaliste.

Ce que je n’ai pas eu ne m’a pas empêchée d’être heureuse. Je faisais avec ce que j’avais et voilà tout. Ça a certainement contribué à développer mon imagination et ma créativité.

Plus tard,  j’ai eu plus, beaucoup plus, plus qu’assez.  Mais étonnamment, mon bonheur, lui, n’a pas augmenté en conséquence. Au contraire, à un moment de ma vie, j’ai réalisé que j’avais tout ce que je désirais mais … je n’étais pas heureuse!

Aujourd’hui, j’ai Jésus dans mon cœur, Dieu dans ma vie, et je réalise que quoi que j’aie , peu ou beaucoup, mon bonus à moi, c’est de connaître Dieu et ça, ce bonheur-là, personne ne peut me l’enlever!



“Ne laissez pas l’amour de l’argent influencer votre conduite: contentez-vous de ce que vous avez. Dieu lui-même a dit : Je ne te laisserai pas non; je ne t’abandonnerai pas” Héb 13:5

 

“Et je ne parle pas ainsi parce que je suis dans le besoin. J’ai en effet appris à me contenter toujours de ce que j’ai.” Phil 4:11

Print Friendly, PDF & Email

2 Comments

    • Nouv'elles

      Oui… en fait, avec du recul, j’ai réalisé que ce dont j’avais besoin, c’était d’un confident, d’un ami sincère et véritable. Je l’ai trouvé… longtemps plus tard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez