Avec lui

I can do it

Mais qu’est-ce que je fais là ?! Comment  j’ai pu arriver ici ?! J’étais partie un peu plus tôt pour une banale promenade à vélo. Un petit tour de « remise en jambes ». Ça faisait un bon bout de temps que je l’avais pas repris mon cher vélo. Du coup, faut pas  trop pousser… et y aller mollo.

Mais alors, qu’est-ce que je fous là ?!?

J’ai programmé mon parcours GPS, bien compté les kilomètres pour ne pas abuser. Mais, j’aurais dû me méfier. Dès le départ, j’ai bien vu qu’il ne m’envoyait pas sur des chemins qui sont «normalement » carrossables pour moi ! Je lui ai d’abord tenu tête, et ai suivi mes habitudes plutôt que mon GPS. Et puis, la curiosité a été plus grande que ma prudence. Peut-être que j’avais de nouveaux chemins à découvrir et que lui le savait ?!?

Et je l’ai écouté, ce fichu GPS, mais surtout SUIVI !

Et voilà où j’en suis : sur un chemin perdu (y a que moi en fait !), caillouteux, très… et même parfois si raide qu’il me faut pousser mon engin ! Mais qu’est-ce que je fais là, Seigneur ?!? Tu es maître de tout, de mon GPS aussi, alors pourquoi m’envoyer sur un chemin si … compliqué ?!? « Je te fais sortir de ta zone de confort. Tu peux le faire !» Ah, oui … parce que question confort, j’y suis plus du tout. Je roule tant bien que mal sur un chemin mal plat. Je slalome entre les nids de poule et les cailloux (posés là exprès par qui ?) en essayant de garder à tout prix mon équilibre, et là… j’ai carrément envie de pleurer ! Je suis sur un chemin de VTT alors que mon vélo … C’EST PAS UN VTT !!! Je ne sais pas à quel moment je vais tomber, ou crever un pneu, mais ça peut m’arriver d’une seconde à l’autre et je ne saurai même pas dire où je suis !!! « N’aie pas peur maintenant, car je suis avec toi. Ne lance pas ces regards inquiets, car ton Dieu, c’est moi. Je viens te rendre courage, j’arrive à ton secours et je te protège, ma main droite tient sa promesse. » Es 41 : 10 Et puis, à peu près tous les 250 m, mon guide me fait espérer une voie qui rejoint enfin la route. J’espère pendant 250 m, contente d’y arriver saine et sauve. Mais au bout des 250 m, soit je ne vois pas de chemin, soit il y a une clôture, inconnue de mon GPS. Et la promesse s’envole jusqu’à la suivante ! « Je vais t’instruire et t’indiquer le chemin que tu devras emprunter, Je serai ton conseiller, mes yeux veilleront sur toi » Ps 32 : 8. Merci Seigneur ! Mais, au fait, est-ce que c’était prévu les traces de sanglier, les bruits bizarres et les pieds dans la boue ? Finalement, je ne sais au bout de combien de temps je l’ai retrouvée ma route-confort. Mais… si j’avais suivi ma route habituelle, je n’aurais jamais su … que je pouvais le faire ! Je n’aurais pas compris que parfois Dieu lui-même nous met dans des situations inconfortables, inconnues, difficiles… mais qu’Il est toujours là pour veiller sur nous, nous guider et nous enseigner. Il sait le potentiel qu’Il a mis en chacune de nous mais, pour le découvrir, il nous faut peut-être sortir de notre zone de confort. Sais-tu que Dieu lui-même peut t’accompagner là où tu voudrais aller… mais que tu n’oses pas ? Au-delà de tes peurs, de tes a priori, de tes enfermements, de tes prisons, de tes doutes, de ce qu’on dit ou on a dit de toi … « Avec Dieu, nous ferons des exploits ! » Ps 60 :14

Alors … et si tu te laissais sortir de ta zone de confort ?

YOU CAN DO IT !!!

Print Friendly, PDF & Email
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

6 Comments

  • Anonyme

    Merci Milvia,
    C’est juste ce dont j’avais besoin ce matin pour aller au travail. Dieu le savait et toi tu as été ce merveilleux instrument dans Ses mains. Sois bénie !
    Viviane, l’hérensarde

    • milvia

      Hello Viviane l’hérensarde,
      quel plaisir d’avoir de tes nouvelles!
      Je suis contente que mon petit mot t’encourage à prendre le travail, ce matin.
      Belle journée à toi!
      Milvia

  • Ernest Bühler Ernest

    Merci Milvia, pour ce tour en vélo, qui correspond en tout point a mon expérience de vie à vélo. Cela fait un moment que je me dis qu’il faudrait enfourcher et relancer cette merveilleuse machine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *