au féminin,  Témoignages

Je ne m’aimais pas!

Chères amies lectrices, Rassurez-moi : est-ce que je suis la seule à avoir des complexes ? Est-ce que vous, vous aimez tout chez vous ? Parce que moi, depuis toute petite et pendant très, très longtemps, c’est mon prénom que je n’aimais pas. Quelle idée de s’appeler « Milvia » !!! C’est pas courant du tout… on ne sait pas trop d’où ça vient… ça ne se retient pas facilement… on me l’a écrit à toutes les sauces … et j’en passe ! Et puis, moi, je voulais avoir des cheveux clairs, pas forcément blonds … mais en tout cas pas comme les miens ! Et puis, encore, à choisir, j’aurais préféré des yeux bleus … Moi, en fait, je voulais être comme la petite Claudine de ma classe : toute mignonne, toute propre en ordre et toute sage. Mais je n’avais pas non plus le caractère qui allait avec : j’étais vive, colérique, bavarde, indisciplinée,  avec la langue bien pendue ! On disait que j’étais un vrai garçon manqué ! Finalement… je réalise que je n’aimais pas la petite fille que j’étais … mais alors… pas du tout ! Et qu’est-ce qu’on fait quand on ne s’aime pas ?!? Eh bien, on se crée une image de soi-même, une sorte de clone, mélange de ce qu’on est réellement et de ce qu’on voudrait être. Et puis, on a tendance à se comparer sans cesse aux autres et en se comparant, on donne à manger à la sournoise jalousie qui, elle, va se faire un grand plaisir à pourrir nos relations. Finalement, on devient quelqu’un d’autre qu’on ne connaît pas et qu’on n’aime toujours pas… et qui ne ressemble que de loin à ce que Dieu a créé ! Et puis un jour, j’ai rencontré le regard d’un autre. Le regard de quelqu’un qui m’a aimée le premier. J’ai rencontré Jésus. Son regard sur moi, sur ma vie, son regard dans mon cœur a tout changé. J’ai commencé à m’apprivoiser à travers Son regard. La première chose dont j’ai pris conscience,  c’est que depuis longtemps Il me connaissait et Il m’appelait par mon nom. Non mais… vous vous rendez compte… celui-là même que moi je n’aimais pas, ce nom peu courant, Lui le connaissait !!!  Il l’avait peut-être même choisi pour moi !?! « … je t’ai appelé par ton nom, je t’ai donné un rang d’honneur sans que tu me connaisses. » Esaïe 45 : 4 Si le grand Dieu du ciel et de la terre connaît mon prénom, comment est-ce que je pourrais, moi, ne pas l’aimer ?!? Et puis, il y a le reste, le caractère, l’âme, le « clonage »… ça prend du temps à être transformé tout ça, parce qu’il y a plusieurs couches de camouflage. Heureusement que Dieu est patient et persévérant … « C’est pourquoi je suis persuadé qu’après avoir si bien travaillé en vous, le Seigneur achèvera son œuvre. J’ai confiance en lui : il la développera, la complétera et la rendra parfaite pour le jour du retour de Jésus-Christ. » Phi 1 : 6   Oui, je sais que je n’ai rien à faire pour qu’Il m’aime plus que ce qu’Il  m’aime déjà… mais… j’ai envie de Lui plaire et de découvrir celle qu’Il a créée. J’ai envie de Lui faire honneur et de laisser place à la créature merveilleuse qu’Il a imaginée. Mes amies, vous aussi avez été désirées par Dieu, vous aussi êtes aimées par Dieu… et Il connaît le nom de chacune de vous … sans exception. Ce que Dieu désire, c’est que nous soyons toutes libérées du paraître, du clonage, pour « être »… celle qu’Il a choisie pour le servir. Il n’attend pas de nous que nous soyons parfaites, mais il attend de nous que nous ayons un cœur souple dans sa main… Alors, à nous de nous laisser transformer pour Lui plaire ! Soyons comme l’argile dans la main d’un habile potier. « Je veux te louer d’avoir fait de moi une créature extraordinaire et si admirable : Tu fais des merveilles, et mon être entier le reconnaît bien. » Psaume 139 : 10  « Enseigne-moi à accomplir ce qui te plaît, puisque tu es mon Dieu ! »Psaume 143 : 10
Print Friendly, PDF & Email

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *